Une nouvelle saison de conférences 3 – les expo

Expositions, mod’emploi

Ce cycle de conférences explore les expositions de la saison culturelle parisienne. Chaque exposition est présentée par son commissaire d’exposition ou par un spécialiste du sujet traité qui vous introduit dans le monde de ces expositions, vous explique les œuvres présentées, leur contexte de création, leur apport éventuel au cours de l’histoire de l’art afin de vous donner un support à la visite. Dix expositions sélectionnées vous sont présentées durant 1h30.

15/10 ➤ Luca Giordano, le triomphe du baroque napolitain Fabrice Conan, historien de l’art

Grand maître de la peinture napolitaine du XVIIe siècle, Luca Giordano (1634-1705) est le disciple du peintre José de Ribera dont il tira tout le génie ténébriste. Mais sa formation, qui le conduisit entre Rome, Florence et Venise, lui permit d’assimiler la grande peinture décorative baroque et le coloris de Véronèse. Fort de cet héritage, il connut une gloire européenne qui le mena notamment, à l’instar de Rubens, à la cour d’Espagne. Musée du Petit Palais, 14 novembre 2019 – 23 février 2020

19/11 ➤ Greco (1541 ?-1614) Fabrice Conan, historien de l’art

L’objectif de cette exposition est de présenter les multiples facettes de l’artiste qu’il a su instiller dans ses œuvres, le peintre ayant importé dans son travail, au cours de ses déplacements et de ses apprentissages, « la couleur du Titien, les audaces du Tintoret et la force plastique de Michel-Ange ». Un artiste « clé de voûte » faisant le pont entre tradition et modernité, redécouvert à la fin du XIXe siècle et reconnu et adopté par les avant-gardes du début du XXe siècle. Grand Palais, 16 octobre 2019 – 10 février 2020

3/12 ➤ Degas à l’Opéra Marine Kiesel, conservateur, commissaire de l’exposition

Aucune exposition jusqu’ici n’a envisagé l’Opéra de Paris globalement, étudiant tout à la fois le lien passionné que Degas (1834-1917) avait avec cette maison, ses goûts musicaux, mais aussi les infinies D’octobre à mai – 9 – ressources de cette merveilleuse « boîte à outils ». À travers l’œuvre d’un immense artiste, le portrait de l’Opéra de Paris au XIXe siècle. Musée d’Orsay, 24 septembre 2019 – 19 janvier 2020

10/12 ➤ Bacon en toutes lettres Françoise Kunzi, historienne de l’art

Quand la littérature inspire la peinture… La monographie rétrospective autour de l’œuvre du peintre britannique Francis Bacon (1909-1992) insiste sur « la relation entre ses peintures et ses intérêts littéraires » puisque l’artiste affirmait haut et fort que « la littérature constituait un stimulus puissant de son imaginaire ». Centre Pompidou, 11 septembre 2019 – 20 janvier 2020

17/12 ➤ Rembrandt, Velázquez Fabrice Conan, historien de l’art

L’exposition propose un aperçu complet des peintures des deux grands maîtres du XVIIe siècle, établissant un dialogue entre les deux artistes et entre les écoles de peinture du Nord et du Sud. Les chefsd’œuvre néerlandais et espagnols seront exposés par paires aux côtés des chefs-d’œuvre de Murillo, Vermeer, Zurbarán, Hals et Ribera. Amsterdam, Rijksmuseum, 11 octobre 2019 – 19 janvier 2020

14/1 ➤ Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901) Françoise Kunzi, historienne de l’art

L’exposition souhaite revenir sur trois rejets conditionnant la vision courante de Toulouse-Lautrec et à les réhabiliter: un certain mépris des valeurs de sa classe, un marché de l’art négligé ainsi qu’un monde de la nuit et du sexe tarifé surexploité. Deux cents œuvres tentent de substituer à cette « vision conflictuelle de sa modernité » une autre, plus positive. Grand Palais, 9 octobre 2019 – 27 janvier 2020

4/2 ➤ Léonard de Vinci (1452-1519) Antonella Fenech-Kroke, historienne de l’art

On oublie parfois qu’en plus d’être un savant ingénieur, un scientifique, un scénographe, un musicien et un homme de cour, Léonard de Vinci était un peintre accompli, auteur notamment de la plus que célèbre Joconde. Cette exposition événement présente notamment une bonne partie de ses œuvres picturales les plus célèbres (et trop rares), à l’occasion des 500 ans de sa disparition. Musée du Louvre, 24 octobre 2019 – 24 février 2020

11/2 ➤ Christian Boltanski (né en 1944) Isabelle de Maison Rouge, historienne de l’art

Avec cette grande exposition rétrospective, le Centre Pompidou revient sur la vie et l’œuvre d’un des principaux artistes contemporains français, célèbre notamment pour avoir brouillé les frontières entre sa vie et son œuvre. À la fois plasticien, photographe, sculpteur et cinéaste, Christian Boltanski s’approprie une multitude d’expressions artistiques et de matériaux et ne cesse d’explorer la lisière entre l’absent et le présent. Centre Pompidou, 13 novembre 2019 – 16 mars 2020

14/4 ➤ James Tissot (1836-1902) Marine Kiesel, conservateur, commissaire de l’exposition

Très acclamé par la critique de sa génération et largement admiré par ses contemporains, Tissot a fait carrière en France et en Grande-Bretagne et a même anglicisé son prénom. Ses œuvres se veulent à la fois traditionnelles (représentations de scènes de la vie urbaine contemporaine, avec ses conventions sociales et ses modes en constante mutation) et modernes (inspirées des réalisations de l’avant-garde incluant de nouvelles technologies comme la photographie et le recours à l’imagerie populaire). Musée d’Orsay, 22 mars-9 juillet

12/5 ➤ Raphaël (1483-1520) Fabrice Conan, historien de l’art

L’Italie commémore les 500 ans du « prince des peintres ». Considéré par ses contemporains comme un être quasi divin, Raphaël fut par excellence le peintre de l’harmonie et de la grâce. Dans son œuvre, qui atteint l’expression idéale de l’humanisme dans l’art, s’accomplit à merveille le classicisme de la seconde Renaissance. Rome, Scuderie del Quirinale, 11 mars 2020 – 14 juin 2020