Séjour à Dresde en avril

Dresde

&

Les expressionnistes allemands

13, 14 et 15 avril

avec D. Dupuis-Labbé et B. Leroux Huitema
programme à télécharger :Dresde programme des visites

 

Agence à contacter pour s’inscrire HASAMELIS – 20 rue Poissonnière – 75002 PARIS Tél : 01.42.36.87.31 Sandrine Lalau slalau@hasamelis.fr sur rendez-vous

Départ de Paris, pour les départ de Bordeaux et de Nantes, l’agence se tient à votre disposition

 

Jour 1 : Vendredi 12 avril  

7h30 Rendez-vous à l’aéroport RCG pour le vol Paris Roissy/ Dresde via Franckfort

Transfert en car pour Dresde et l’hôtel

Dépöse des bagaes à l’hôtel

Pause boisson/patisserie (entre l’hôtel et l’Albertinum)Dresde 4p

Visite de l’Albertinum – Galerie des Maîtres modernes La Galerie Neue Meister, galerie la plus grande du musée, rassemble des tableaux allant du romantisme allemand à aujourd’hui. Il s’agit d’une des principales collections de la ville, avec des maîtres allemands comme Caspar David Friedrich, Adrian Ludwig Richter, Max Liebermann, Otto Dix, Georg Baselitz et Gerhard Richter, mais aussi de maîtres français comme Claude Monet ou Edgar Degas.

Retour à l’hôtel et diner

Jour 2 Samedi 13 avril

Visite du Stadtmuseum Städtische Galerie Dresden La collection du musée regroupe environ 1 800 tableaux, 800 sculptures, et plus de vingt mille pièces de papier (livres, incunables, manuscrits, photographies, etc.), du XVIe siècle à nos jours. C’est un musée qui a payé un lourd tribut lors de la période nazie. On y trouve par exemple des œuvres d’Anton Graff, Johann Christian Klengel, Caspar David Friedrich, Ludwig Richter ; des impressionnistes allemands, Gotthardt Kuehl et Robert Sterl ; des peintres de la Nouvelle Objectivité, Otto Dix, Conrad Felixmüller, Otto Griebel ; ou des contemporains.

Déjeuner

Visite Musée romantique  Kügelgenhaus in Dresden Ce tout petit musée est installé dans la Kügelgenhaus, une jolie maison bourgeoise à trois étages du temps d’Auguste le Fort, bâtie entre 1697 et 1699. On y découvre la vie des grands artistes de la période romantique ayant vécu dans la région, leurs écrits, leur musique et leur peinture : Kleist, Wagner, Schiller, Caspar David Friedrich… les Romantiques trouvèrent en effet dans la Saxe de quoi nourrir leur amour des paysages torturés et brumeux. Des meubles de l’époque sont également exposés.

Soirée au Semperoper GF Haendel Jules César en Egypte (OPTION) Comptant parmi les opéras les plus connus au monde, il est dû à l’architecte Gottfried Semper (1803–1879) et est inauguré le 13 avril 1841. Ravagé par un incendie, il renait en 1869 pour être de nouveau détruit lors de la Seconde guerre mondiale. Il renait une nouvelle fois en 1977 mais est inondé en 2002 ! Sauvé une nouvelle fois en 2002, nous proposons une soirée en fonction de la programmation dans ce lieu mythique.

Diner libre

Jour 3 Dimanche 14 avril Meissen

Départ pour Meissen en car

Visite du château – l’Albrechtsburg Perché sur la colline de Meissen, il ressemble à un château de contes de fées dominant la petite ville médiévale. Sa construction de a commencé en 1471 et constitue le chef-d’œuvre d’Arnold de Westphalie qui l’a conçu comme une résidence et non comme une forteresse militaire dans un style gothique tardif. C’est un petit bijou architectural, remanié au XIXe siècle, avec des voûtes peintes et enluminées à la manière néo-Renaissance, des escaliers à vis et des parquets somptueux. En 1710, le roi Auguste II de Pologne établit au château la première manufacture de porcelaine dure sous la supervision de Johann Friedrich Böttger. La porcelaine de Meissen y a été produite à jusqu’en 1863. 

Visite de la cathédrale La cathédrale gothique adjacente était le siège du diocèse de Dresden-Meissen depuis sa création par l’empereur Otton Ier du Saint-Empire en 968. Edifiée à partir de 1260, elle passe pour être l’une des plus pures constructions gothiques allemandes, d’un très grande élégance. L’intérieur abrite des sculptures gothiques de l’empereur et de sa femme Adélaïde de Bourgogne,. A l’entrée de la chapelle, les gisants gravés d’une grande finesse furent esquissés par Albrecht Dürer et Lucas Cranach. Le retable anonyme, dû probablement à un élève de Cranach, date de 1526.

Déjeuner à Meissen

Visite de la Manufacture de porcelaines  Sous l’impulsion d’Auguste le Fort fut mis au point le procédé de fabrication de la porcelaine européenne, détenu jusque-là par les Chinois. Elle fut la première d’Europe. La manufacture est toujours en activité aujourd’hui : la porcelaine de Meissen est l’une des plus réputées au monde. Son musée permet de voir des exemplaires d’objets d’art en porcelaine et d’observer les procédés de fabrication dans des ateliers de démonstration. 

Retour à Dresde pour le diner et la nuit

 Jour 4 Lundi 15 avril – Dresden La résidence et la grünes Gewölbe 

Residenzschloss Le château de la Résidence (Residenzschloss), situé entre la Frauenkirche et le palais Zwinger, abrite d’importants musées.

La voûte verte : Achevée en 1733 au faîte de la puissance d’Auguste le Fort, la chambre du trésor des princes saxons de Wettin, la Grünes Gewölbe fut mise à l’abri pendant la guerre, prise par les Soviétiques, puis rendue à la RDA et restaurée. Dans des salles somptueuses, on visite cette éblouissante collection de diamants, bijoux et miniatures, abritant aussi une chambre d’ambre, des objets d’ivoire et d’or et plus de 4 000 autres chefs-d’œuvre de la Renaissance au Classicisme, accumulés par les princes électeurs de Saxe! Une salle entière est consacrée au joaillier Johann Dinglinger, avec son  œuvre maîtresse, la Fête de l’Anniversaire du Grand Moghol Aureng-Zeb à Delhi : 160 personnages d’or et d’émail, parés de 5 000 diamants, émeraudes, rubis et perles ! Ce chef-d’œuvre demanda 7 ans de travail.

  • Historisches Grünes Gewölbe (la voûte verte historique) est située au rez-de-chaussée (3 000 oeuvres). C’est la collection baroque voulue et pensée par Auguste le Fort, dans sa magnifique salle voûtée historique. Les objets y sont exposés librement, sans protection de verre.
  • Neues Grünes Gewölbe (la nouvelle voûte verte) se trouve à l’étage (1 080 oeuvres), restaurée et réouverte depuis 2004.

Kupferstich-Kabinett visite de l’exposition Tendez Abstraktion, Kandinsky und die Moderne um 1910 Cette exposition met en exergue les travaux de gravure sur bois créés entre 1902 et 1912, prériode cruciale pour comprendre l’idée de «l’art spirituel dans l’art» de Kandinsky et son processus d’abstraction.

Déjeuner

Départ en car pour l’aéroport et retour à Paris

Envol pour Paris (via Munich) AF2127 17h15/18h10 et AF2238 19h00/20h35 – horaires sous réserve de modifications de la part de la compagnie aérienne.