Berlin et les expressionnistes allemands

19, 20 et 21 octobre 2018

avec D. Dupuis-Labbé et B. Leroux Huitema

En pension complète avec possibilité de demi-pension

Imprimer le Programme : Berlin et Les expressionnistes allemands

 

Vol Paris Berlin par Air France

  • 19 octobre – 8h10 Paris Roissy/ 09h55 Berlin Tegel AF 1334
  • 21 octobre – 19h45 Berlin Tegel/21h30 Paris Roissy AF 1635

Hôtel Gat Check Point Charlie Mauerstraße 81-82 10117 Berlin

En option : soirée au philharmoniker, en fonction de la programmation (non connue aujourd’hui)

 

Renseignements et Inscriptions

Françoise Mazières Désirs2rêves – 06 80 10 69 10 – fmazieres@desirs2reves.com

 

 

Jour 1 : vendredi 19 octobre 

Rendez-vous à l’aéroport RCG pour le vol de 8h10 Paris Roissy/ 09h55 Berlin Tegel AF 1334

Transfert en car pour l’hôtel et dépose des bagages

Visite Pergamon museum  Le Vorderasiatisches Museum, est considéré comme l’un des plus réputés en matière d’art oriental, au même titre que le British Museum de Londres ou le Louvre.

Les fonds furent constitués entre 1820 et 1930, donnant naissance au fil des années tout d’abord à une collection royale, puis nationale, de renommée internationale. Les collections sont exposées au Musée de Pergame, sur l’Ile des Musées. Le Pergamonmuseum présente des monuments antiques spectaculaires mis à jour par des archéologues allemands et reconstitués à l’identique dans des salles aux proportions gigantesques.

Le grand autel de Pergame – ou autel de Zeus à Pergame -, qui fait partie de la collection d’antiquités, est considéré comme un chef d’œuvre de la période hellénistique du 2ème siècle avant J-C. Sa restauration actuelle est prévue jusqu’en 2019, et la salle est inaccessible au public.

Les deux autres pièces maîtresses du Musée des Antiquités du Proche-Orient, à savoir la Porte d’Ishtar et la Voie processionnelle de Babylone, remontent au règne du roi de Babylone Nabuchodonosor II, vers 580 av. J-C. Les façades, recouvertes de tuiles émaillées jaunes et bleues, sont considérées comme les éléments les plus estimés de l’art proche-oriental.

Déjeuner – restaurant Cum Laude à côté du Pergamon museum

Visite Alte nationalgalerie  – L’Alte Nationalgalerie, temple style néo-classique d’Heinrich Strack dédié aux Beaux-Arts, abrite les collections de peinture du XIXe siècle, couvrant les périodes du Classicisme, du Romantisme, du Biedermeier, de l’Impressionnisme et les débuts de l’Art moderne.

Sous l’impulsion du parlement de Francfort de 1848, un mouvement d’artistes patriotes exigea la fondation d’un musée national consacré à l’art allemand contemporain.

La galerie de peinture romantique est la plus ancienne partie des collections de l’Alte Nationalgalerie. Elle regroupe les peintures allemandes de la première moitié du XIXe siècle. Les petits formats et la mouvance romantique y sont dignement représentés. La peinture romantique n’illustre en aucune manière les luttes nationales et sociales de l’Allemagne du XIXe siècle. Le romantisme se traduit plutôt par l’évasion spirituelle conduisant au beau et au pittoresque ; c’est le retour à la nature, à l’Italie, à la Renaissance. Caspar David Friedrich – Le plus connu des peintres romantiques allemands, il n’en est pas moins considéré comme le plus atypique, dans la mesure où il ne se rendit jamais en Italie. Au lieu de tirer son inspiration de l’histoire, il préférait puiser son œuvre créatrice des paysages. Originaire de l’Allemagne septentrionale, il aimait à créer des paysages, simplifiés et arrangés, auxquels il conférait une atmosphère mystique.

Croisière sur la Spree Les canaux offrent à Berlin la possibilité de voir la ville sous un jour différent. On traverse les quartiers berlinois pour en apprendre plus sur l’histoire de Mitte, Moabit, Tiergarten, Charlottenburg, Kreuzberg, Friedrichshain ou encore Neukölln.

Retour à l’hôtel et Diner

 

Jour 2 : samedi 20 octobre

Visite de la Berlinische Galerie La Berlinische Galerie est consacrée à la création artistique berlinoise au travers de ses différents courants : Sécession berlinoise, Dadaïsme, Avant-garde russe, Expressionisme, Art concret et conceptuel.

Fondée en 1975, la Berlinische Galerie était à ses débuts une association de Berlin-Ouest qui assurait la promotion d’artistes berlinois. Installée à Charlottenburg jusqu’en 1978, la Berlinische Galerie organisait des expositions temporaires en partenariat avec l’Akademie der Künste et la Neue Nationalgalerie de Berlin-Ouest. La notoriété aidant, la Berlinische Galerie put prendre ses quartiers dans la Jebenstrasse jusqu’en 1986, avant de rejoindre le prestigieux Martin Gropius Bau. En 1998, les travaux de rénovation du Martin Gropius Bau obligèrent la fondation à quitter les lieux en 1998. En 2004, la Berlinische Galerie prit possession de son nouveau siège, une ancienne verrerie de l’Alte Jakobstraße, à Kreuzberg. La période couverte par les fonds présentés au public va de la fin du XIXe à nos jours.

Déjeuner au café Otto Dix (café du musée)

Visite du Käthe Kollwitz museum Sculptrice et graphiste originaire de Königsberg, Käthe Kollwitz (1867–1945) vécut et travailla plus de 50 ans à Berlin. Nombre de ses motifs sont pris dans son entourage immédiat, un quartier ouvrier sur la colline de Prenzlauer Berg. Le musée privé Käthe-Kollwitz-Museum Berlin, dédié à l’artiste et son œuvre, se situe depuis 1986 dans une maison de ville de style classicisme tardif dans la rue Fasanenstraße du quartier Charlottenburg. Il provient de la collection du galeriste Hans Pels-Leusden. Le musée dispose actuellement de près de 200 dessins et gravures ainsi que de 15 affiches d’origine et de nombreuses œuvres d’art. Au centre de la collection se trouvent les autoportraits produits entre 1888/89 et 1938, le cycle xylographique « Guerre » de 1922/23 ainsi que les travaux sur le thème de la mort et de la plaque commémorative pour Karl Liebknecht des années 1919/20.

Collation (libre) au Kedewe (grand magasin)

Diner au restaurant Lindenbrau

Soirée Philharmoniker (en option)

 

Jour 3 : Dimanche 22 octobre 

Départ pour Berlin-Dalhem (en transport en commun)

Visite du musée Die Brücke  Le Musée Die Brücke est consacré au mouvement expressionniste dresdois. Il expose notamment les œuvres d’Ernst Ludwig Kirchner, Karl Schmidt-Rottluff, Erich Heckel et Fritz Bleyl.

Musée à l’architecture fonctionnelle, le Brücke Museum fut conçu par l’architecte Werner Düttmann. Il ouvrit ses portes en 1967 en bordure de la forêt de Grunewald. Sa surface d’exposition réduite en fait l’un des plus petits musées, consacré au mouvement Die Brücke en Allemagne.

Les legs des membres fondateurs du mouvement, Karl Schmidt-Rottluf etErich Heckel, lui donnèrent naissance. Les origines du mouvement remontent à 1905, date à laquelle il fut fondé par quatre étudiants à Dresde. Ce sont Ernst Ludwig Kirchner, Fritz Bleyl, Karl Schmidt-Rottlufet Erich Heckel.

Retour à Berlin

Déjeuner à l’Oxymoron dans le quatier Hackesche Höf (salon-restaurant dans le 1er Jugendstilhof à Berlin-Mitte)

Retour à l’hôtel pour récupérer les bagages

Départ pour l’aéroport et retour à Paris

19h45 Berlin Tegel/21h30 Paris Roissy AF 1635